Nostradamus

Michel de Nostredame plus connu sous le nom de Nostradamus était un médecin de la Renaissance, pratiquant l’astrologie comme tous ses confrères du XVIe siècle. Il est né le 14 décembre 1503, vers midi, à Saint-Rémy-de-Provence. Souffrant d’épilepsie psychique, de la goutte et d’insuffisance cardiaque, il mourut le 2 juillet 1566 à Salon-de-Provence d’un œdème cardio-pulmonaire.

Origines de Nostradamus

* Il est né de Jaumet (ou Jacques) de Nostredame et Reynière (ou Renée) de Saint-Rémy. Il est l’aîné des dix-huit enfants du couple. Le nom des Nostredame vient de l’arrière-grand-père juif qui choisit le nom de Pierre de Nostredame lors de sa conversion au catholicisme. * Dès son enfance, Michel fut confié « à l’éducation » de ses aïeux. En 1506 Jean de Saint-Rémy lui aussi juif converti, médecin du roi René, raconte à son arrière petit fils ,le cycle de la ,de la ,.Héritier de toute la sagesse orientale, il va lui transmettre les enseignements de la Kabbale hébraïque C’est auprès d’eux qu’il apprit les rudiments des mathématiques et des lettres. * Il part très jeune en Avignon pour y obtenir son diplôme de bachelier des arts. Il part ensuite à Montpellier pour y faire des études de médecine, où Rabelais enseignera quelques années plus tard. Lorsque que la peste arriva en 1520 en ,les hommes crurent qu’était venu le temps de l’apocalypse. Aussi les œuvres ésotériques du quattrocento en furent profondément marquées ce qui lui permet de se faire connaître grâce aux remèdes qu’il a mis au point, dont les fameuses boules de senteur. * Vers 1533, il rencontre Jules-César Scaliger à Agen, où il se marie ; cette première épouse lui donnera deux enfants, mais malheureusement tous les trois périront quelques années plus tard, en 1537, de façon non expliquée, très certainement de la peste.

* Dix années s’écoulent pendant lesquelles on ne sait pas grand-chose de ce qu’il advint de Michel de Nostredame.

* C’est en 1547 qu’il reparaît à Salon-de-Provence pour épouser Anne Ponsarde, le 11 novembre, qui lui donnera six enfants. En 1550, il commence, comme tant d’autres, par éditer un « almanach », c’est-à-dire un calendrier de prédictions basées essentiellement sur les astres. Le genre est extrêmement prisé du peuple. Nostradamus s’amuse à façonner ses premières prévisions, dans un style énigmatique, volontiers dyslexique et polyglotte.Dès cette date, Michel de Nostredame signe ses quatrains du nom de Nostradamus. Ce nom n’est pas la transcription latine de Nostredame qui serait plutôt Dominanostra ou Nostradomina. Nostradamus signifie « nous donnons (damus) les choses qui sont nôtres ». * En 1555,installé à Salon-de-Provence, que l’on appelait alors Salon-de-crau, il décide de réunir ses prédictions dans un ouvrage plus ambitieux qu’il fait imprimer à Lyon, chez Macé Bonhomme. Premier livre de ses fameuses Centuries qui étaient aux nombres de dix. * Sa renommée est telle qu’il devient l’astrologue de Catherine de Médicis, qui l’appelle à la Cour. Cette dernière le fera nommer médecin et conseiller du roi Charles IX en 1564. Il repart à Salon où il résidera jusqu’à sa mort. Charles IX et Henri de Béarn, futur Henri IV lui rendront visite à Salon, il meurt deux années plus tard, le 2 juillet 1566.

Maison de Nostradamus à Saint-Rémy de Provence

 

(Article lu 4271 fois)

↑ Top of Page